J’ai testé pour vous : le parc d’attraction Vulcania


Un parc volcanique né d’une décision politique

L’ancien président Valéry Giscard d’Estaing avait profité de son inactivité forcée après sa défaite électorale en 1981 pour créer dans son Auvergne natale un parc de loisirs, baptisé Vulcania, dédié à la spécialité locale : les volcans d’Auvergne.

Les débuts furent paraît-il laborieux, et j’avais pour ma part attendu la rénovation de 2008 qui vit la création de nouvelles attractions pour aller y faire un tour au volant de ma voiture. Mieux vaut d’ailleurs être motorisé, car ce parc est au milieu de la chaîne des Puys. Une situation géographique qui est certes logique mais qui, du coup, fait qu’il n’y a pas énormément de transports en commun. En revanche les parkings sont prévus, et gratuits, un exemple louable sur lequel devrait prendre modèle le parc Astérix, par exemple…

Un concept original et réussi

Vulcania_logo1Le logo du parc de loisirs est un volcan stylisé, d’ailleurs du plus bel effet, et il annonce l’entrée de l’espace souterrain qui constitue l’essentiel du site, même s’il y a quelques attractions-gadgets amusants en surface, comme un faux geyser qui jaillit régulièrement.

L’on plonge alors dans un mélange astucieux d’attractions à sensations, à base de simulateurs et de 3D, et de galeries plus scientifiques, qui présentent la réalité des volcans en s’appuyant sur les travaux des Krafft. J’ai bien aimé ce mélange de “fun” et de science, une sorte de croisement entre un parc de loisirs classique et le Palais de la Découverte, que j’ai trouvé aussi original que réussi. Et pour une fois que l’on peut s’amuser en s’instruisant, en famille, ce serait dommage de s’en priver !

Et si on partageait ...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *