Dinde de Noël et balance : chronique d’une fille au régime 1


Illustration Baptiste Cazin

Illustration Baptiste Cazin

Si certaines personnes évoquent des repas gargantuesques avec moult foie gras, bûches et galettes à la frangipane je demeure toutefois stoïque. En effet, j’ai passé Noël au régime.

Régimes et périodes de Noël : un choix cornélien

A l’approche des fêtes, j’ai hésité. En effet, je suis au régime depuis déjà 6 mois avec une perte de poids de 6 kilos. Ce résultat est très bon car il est stable. Pas question pour moi de perdre 15 kilos en deux mois et d’en reprendre 20. Or mes objectifs de bien-être allaient être mis à mal avec les mets savoureux comme la dinde aux marrons de Noël. J’ai donc décidé de limiter les calories tout en partageant les instants de fête avec mes proches. Il est à noter que la semaine précédant Noël, j’avais fait ” maigre chère” afin de pouvoir manger un peu plus que d’habitude!

Un choix d’aliments adaptés au régime

Pour les fêtes, j’ai décidé de sélectionner certains plats comme les huîtres et le champagne qui contiennent peu de calories. Le jour J, j’ai délibérément décliné la bûche de Noël de ma grand mère sous prétexte d’avoir trop mangé. En revanche, le lendemain j’ai craqué pour une part de brioche de la fête des rois. Le but était de manger et de ne pas provoquer de sentiments de frustration. En effet, se priver de trop de bons plats entraîne des craquages ! Outre ces repas de fêtes, j’ai veillé à continuer le sport et à boire beaucoup d’eau afin de favoriser l’élimination.

Au final, durant cette période j’ai réussi à conserver un poids stable. Objectif réussi !

Et si on partageait ...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Dinde de Noël et balance : chronique d’une fille au régime