Comment bien choisir son disjoncteur électrique ?


Si vous comptez mettre en place vous-même votre installation électrique, vous ne pourrez passer à côté du classique disjoncteur. Mais ne nous y trompons pas, il n’existe pas un seul mais bel et bien plusieurs types de disjoncteurs aux caractéristiques très différentes. Pour trouver le disjoncteur qu’il vous faut pour votre maison, suivez le guide.

disjoncteur

Un disjoncteur, pour quoi faire ?

Un disjoncteur est un dispositif dont la fonction principale est de jouer le rôle de garde-fou de votre installation électrique. En cas de surcharge ou de court-circuit dans l’installation, le disjoncteur coupe automatiquement l’électricité, souvent au grand dam de toute la maison qui se retrouve dans le noir. Mais cette coupure, et c’est véritablement le point important ici, est avant tout une protection contre les dangers pouvant survenir : il est donc nécessaire de bien choisir son disjoncteur pour assurer la sécurité de votre foyer en cas d’incident.

 

La question de l’ampérage

Selon l’usage que vous comptez faire de votre disjoncteur, il faudra prendre en compte l’intensité de courant électrique à laquelle il devra réagir et que l’on calculera en ampères. Compris entre 2A et 32A, les disjoncteurs du marché doivent être adaptés aux appareils électriques auxquels ils seront reliés, sans quoi vous subirez des coupures de courant incessantes ou vous vous exposerez aux risques.

  • Un disjoncteur 2A sera à réserver aux VMC et VMR qui n’ont généralement pas besoin de plus. On pourra également faire appel à cette intensité pour les circuits d’asservissement tarifaires, fils pilotes et gestionnaires d’énergie.
  • Un disjoncteur 10A sera, quant à lui, utile pour les convecteurs et panneaux radiants en monophasé.
  • Un disjoncteur 16A sera nécessaire pour les circuits d’éclairage, les prises de courant commandées, les volets roulants ou les planches électriques monophasés.
  • Un disjoncteur 20A sera recommandé pour l’électroménager lourd comme les lave-linge, lave-vaisselle, fours et congélateurs.
  • Un disjoncteur 32A pourra être utilisé pour une cuisinière ou des plaques de cuisson en monophasé mais également pour les convecteurs et panneaux radiants en monophasé ou encore pour un plancher chauffant électrique.

 

Connexions à vis ou automatique ?

Dernier point à regarder avant de choisir un disjoncteur, la connexion doit permettre de fixe le dispositif au tableau électrique. Il existe deux types de connexions : la connexion à vis classique ou la connexion automatique.

Bien évidemment, une connexion auto sera plus appréciée pour sa facilité de pose et le gain de temps qui s’en dégage mais ce n’est pas le seul atout de cette pose. En effet, il faut savoir qu’avec le temps, des vis mal serrées peuvent provoquer des échauffements aux conséquences graves alors que les disjoncteurs à connexion automatique ne posent pas ce problème. Bien sûr, le choix vous appartient mais sachez que la plupart des experts penchent vers la solution la plus simple et la plus efficace.

Vous retrouverez des disjoncteurs à vis ou auto dans les gammes de la plupart des marques : il ne vous restera plus alors qu’à adapter l’ampérage à vos besoins. Vous pourrez par exemple vous rendre sur la page dédiée aux disjoncteurs de 123Elec pour trouver le modèle qu’il vous faut.

Et si on partageait ...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *