Achat en ligne : tout ce qu’il faut savoir au préalable


Vous êtes adeptes des achats en ligne ? Vous devrez savoir que cette activité est soumise à des lois. Ces législations vous donnent ainsi des droits que vous pouvez tout à fait réclamer à tout moment. Découvrez dans cet article un aperçu des régularités que les sites marchands doivent approuver.

Ce qu’il faut savoir avant d’acheter

e-commerce-402822_1280La légalité du site est à vérifier en premier lieur. Il doit fournir son nom ou sa raison sociale, son siège, et ses coordonnées. Si vous achetez souvent en ligne, sachez que les informations vous concernant doivent être déclarées à la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL). Les sites d’achats n’ont pas le droit de vous forcer sur quoi que ce soit, ni à décider à votre place. Ceci implique que vous devez être renseigné clairement sur tous les détails importants du site pour éviter les tromperies (prix du produit, frais et délai de livraison…).

L’achat et la livraison

Quand vous avez décidé d’acheter, vous pouvez choisir de payer lors de la commande ou seulement lorsque l’article est livré. L’e-commerçant a le droit de vous proposer différents moyens de paiement. Dès la confirmation de votre achat, le contrat de vente vous sera envoyé par mail et la facture sera apportée au moment de la livraison. Le produit vous est obligatoirement remis dans le délai indiqué. Si ce détail n’est pas mentionné, la livraison ne doit pas dépasser 30 jours.

Rétractation et remboursement

Vous avez le droit de retourner le colis s’il ne vous convient pas. Vous avez un délai de 14 jours pour le faire, même sans indiquer la raison. C’est permis notamment s’il ne correspond pas à la commande ou s’il présente un défaut. Dans ce cas, vous pouvez exiger une réparation, un échange, une nouvelle livraison ou juste une annulation. Si vous souhaitez plutôt être remboursé, le vendeur dispose également d’un délai de 14 jours à compter de la date de rétractation. En cas de conflit, n’hésitez pas à vous faire accompagner par une association de consommateurs ou un avocat en Internet spécialisé*, qui vous aidera dans vos démarches pour obtenir réparation.

Et si on partageait ...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *